CRH&co : La participation des jeunes

« Il n’y a plus de jeunesse ! » ou « Triste jeunesse ! ». Qui d’entre vous n’a jamais entendu ces expressions absurdes et vides de sens ? C’est plutôt le monde légué par les adultes qui tourne à la dérive… Des jeunes CRACS (Citoyen Responsable Actif Critique Solidaire) qui militent et se battent pour un avenir meilleur, il y en a beaucoup et dans le monde entier…

« See you in court », défie le jeune Levi Draheim (11 ans). Il fait partie des 21 jeunes citoyens états-uniens qui se battent pour faire comparaître leur gouvernement fédéral devant la justice. Ils l’accusent d’avoir entretenu le réchauffement climatique, et par là violé le droit à la vie et à la liberté de leur génération. C’est la première fois aux USA que la jeunesse poursuit le gouvernement fédéral pour des questions environnementales.

Du côté belge, il y a Sébastien et Adrien. Leur objectif : un voyage d’une quarantaine de jours, en catamaran à la chasse aux déchets entre la France et la Belgique.  Un périple sur une distance de plus de 2400 kilomètres, sans bruit ni pollution.

Et du 3 au 14 décembre, en Pologne et partout dans le monde, des milliers de jeunes se mobilisés à l’occasion de la COP24. « Nous ne sommes toujours pas considérés comme légitimes pour participer aux négociations officielles sur le climat » :dénonce Jason Dozier, vice-président de CliMates dont le but est de porter la parole de la jeunesse sur les enjeux climatiques. Ninon, 29 ans, ingénieure environnementale spécialisée dans le développement rural, surenchérit : « Les enjeux sont trop urgents pour que l’on ait le luxe d’attendre que notre génération atteigne les postes à responsabilités. ».

Oh que si, les jeunes participent ! Ok, ces jeunes-là sont médiatisés et font parfois le buzz. Est-ce réellement si important ? Vous savez, les colibris ne passent pas au JT, il font leur part !

janvier 8, 2019

Étiquettes : , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.